3 choses à savoir sur le filtre à pollen ou filtre à habitacle

Parmi les pièces de voiture qui jouent un rôle important, on a le filtre à pollen ou à habitacle. C’est grâce à ce dernier qu’on arrive à respirer de l’air pur dans un véhicule. En effet, il filtre et purifie l’air qui se trouve dans l’habitacle. Il retient toutes les substances polluantes et les allergènes qui peuvent gêner les occupants de la voiture. Pour qu’il continue de faire correctement son travail, il convient de le remplacer régulièrement. Voici trois choses à savoir sur cet équipement :

Les différentes catégories de filtre à habitacle

Tous les allergènes et la plupart des particules comme la poussière, les gaz et les germes sont filtrés par le filtre à pollen ou à habitacle. Il garantit de ce fait une excellente qualité d’air dans l’intérieur de la voiture.

Il existe plusieurs types de filtres à habitacle, à savoir :

– Les filtres à habitacle simples : ils aident à filtrer le pollen

– Les filtres à habitacle au polyphénol : ils ont pour rôle d’empêcher tous les allergènes d’atteindre les occupants de l’habitacle.

– Les filtres à habitacle au charbon actif : ils sont à la fois efficaces pour lutter contre les mauvaises odeurs et la pollution.

La raison pour laquelle on doit changer son filtre à habitacle

Comme son nom l’indique le filtre à pollen agit en retenant toutes les particules. Au bout d’un moment, il s’encrasse et si on ne le change pas, il ne peut plus assurer son rôle. Il arrive même qu’il empêche partiellement l’air extérieur d’entrer dans la voiture. Ce qui peut être une source de problèmes quand on veut se débarrasser des mauvaises odeurs, désembuer le pare-brise ou chauffer l’habitacle. Un filtre à pollen ou à habitacle entièrement saturé risque d’endommager le moteur d’un système de ventilation.

Le bon moment pour changer de filtre à pollen

Quand un filtre à pollen est sale, on doit le changer. Mais comment le sait-on ? D’abord, notez qu’à cause de la pollution, les voitures utilisées en ville se salissent plus rapidement que les autres.

Ensuite, même si vous ne trouvez pas d’indication particulière sur votre carnet d’entretien, sachez que tous les 15 000 km ou tous les ans, vous devez remplacer votre filtre.

Mais pour faire simple, vérifiez tout simplement son état pour savoir s’il faut le changer ou non. Si votre filtre se situe derrière votre boîte à gants, vous devez alors dévisser cette dernière pour y accéder. Une fois cette étape accomplie, faites une comparaison visuelle de votre filtre par rapport à un filtre neuf. Vous procéderez donc à un remplacement si besoin.

Fumée lors du démarrage : avez-vous pensé à vérifier l’état de votre filtre à carburant ?
Comment changer son filtre à huile soi-même ?