Comment sont effectués les tests de pneus ?

Un test de pneus est effectué par un pilote spécialisé. Travaillant pour des acteurs dans le domaine, ce dernier a pour mission de mesurer et d’évaluer la tenue de route des pneus. Pour ce faire, il réalise des essais sur divers types de terrains et sur toutes les conditions climatiques. Les essais concernent également l’usure, la consommation de carburant, la durabilité ainsi que la résistance à haute vitesse. Grâce à ce genre de test, il devient plus simple de déterminer quel type de pneu est adapté à tel ou tel type de conduite.

Test sur tous les types de pneus

Pour réaliser un test de pneus, les acteurs spécialisés choisissent des pneus de marques et des pneus qui disposent d’une certaine importance sur le marché. L’idée est de pouvoir établir une fourchette de prix pour tous les produits qu’ils soient de qualité supérieure ou destinés aux petits budgets.

Quant aux nouveaux produits sur le marché, les testeurs optent pour la première série du fabricant. Ils sont tout de suite mis en vente dans le commerce libre avant que le test en question ne soit terminé. Puis, on les teste à nouveau. Ce test en série permet d’exclure un produit en cas d’écart (par exemple, un problème de freinage sur sol mouillé). Des mesures sont alors prises dans différentes disciplines.

La marque de pneus non dévoilée au pilote de test

Lors d’un test de pneus, chaque produit à tester est numéroté et cela se fait au hasard pour garder l’anonymat. Un pilote ne connaît donc pas la marque du pneu qu’il est en train de tester. Le numéro sert notamment à référencer un produit pour qu’on puisse retenir toutes les appréciations et les résultats des mesures tout au long du test.

Les parcours empruntés pour tous les essais sont fermés à la circulation, sauf pour les mesures sur l’usure. Et avant de commencer les essais, on rôde tous les pneus sur sol sec.

Les différents critères de test

La réalisation d’un test de pneus repose sur quelques critères importants. D’abord, on doit tester la tenue de route sur sol mouillé, sol sec et sur la neige pour un pneu d’hiver. Puis on se focalise sur le confort et le bruit sur un parcours bétonné et asphalté. On analyse également la consommation de carburant sur une vitesse constante de 100 km/h. À cela, s’ajoute le test de l’usure. Enfin, on vérifie la stabilité du pneu à la vitesse maximale autorisée.

Étiquettes énergie : les pneus en ont aussi !
Pneus anti-crevaison : 3 choses à savoir